en Oudmourtie (de Stephanie)

Comme toujours ici, la realite est bien trop dense pour ceder au temps de l ecriture, de l arret sur image qui suppose qu on s abstrait un moment de ce present si intense… Ainsi impossible d etre prolixe quand les sensations depassent le temps necessaire pour les assimiler, les retravailler pour les transformer en recit, capable de donner aux absents une sensation de ce qui se produit ici.

Nous ne connaissons presque pas de repos. Des tournages tous les jours, autant de rencontres bouleversantes, tous les paradoxes vivants de l humanite coexistent en Russie. Une adorable babushka oudmourte qui chante et danse confie a la camera qu elle a passe sa vie a construire des missiles, « comme des jouets », elle nous raconte le jour ou l entrepot d armes a Pugachevo a explose, ce « badaboum », les obus qui tombent dans le jardin, 24 heures d explosions sans treve, « la guerre? », les soldats qui abandonnent la ville, laissant les civils se debrouiller, puis les 2500 euros promis pour dedommager les victimes qui se sont transformes en 25 euros (c etait il y a trois ans)

Il y a aussi ce musicien humaniste qui travaille a l usine de missile de Votkinsk, visage d ange porteur d espoir, beaucoup d intelligence et de ferveur a discuter avec nous, nous affirme qu une arme est une oeuvre d art au meme titre que la musique, qu un pays doit s armer pour rester fort, qu il utilise ce bon salaire a bon escient. Et le directeur de l ecole de cadets d Ijevsk, veritable transfuge du XIXe, nous disant qu un officier doit avant tout pouvoir danser au bal et seduire les femmes par sa culture, si emu de nous montrer la photo ou Mihail Timofeevitch (Kalashnikov, createur du fameux automate) touche l epaule de sa petite fille…

Bien sur, mes opinions me dictent une certaine orientation du montage a venir… Cependant je ne veux pas faire un film de propagande, la realite est trop complexe pour ceder a ce travers. J aime que toutes ces voix qui m apparaissent paradoxales s expriment, au spectateur reviendra d analyser ce visage composite incarnant la complexite de l etre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s